Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

observatoire

 

 

 

je tends mon embuscade. un filet de camouflage jeté sur moi en guise de tenue d'oiseau. - on aime tant les oiseaux ou alors est-ce juste l'air qui les porte et nous laisse tomber- . mon guet-apens de désir. quelques suées de parfum ou ce collier de mots où lui prendre les doigts? l'attentat impudique qui pousse au crime, ne suis-je pas cette avide chasseresse  de la braise entraineuse. danse danse danse. je suis à l'affût d'une attaque sur le sentier de l'amour avec espoir d'en avoir pour ma fin.  j'éventaille je hanche, j'embrasse je débrasse dans l'eau de l'envie. simplement encore en  vie. même  à distance considérable, d'un bleu à un autre, d'un tremblement d'ampoules quand les cieux  rabattent les ailes des arbres  à ma portée de noir , même l'embûche dressée haute  et moi  accroupie à me fondre entre tes nuits.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article