Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

café croissant

poème à induction. je colle ma bouche contre la tienne et la lune en sort comme une montgolfière. avec un filet de soupirs pour la tenir en l'air. tes brûlures chauffent l'air à blanc et  mes poumons. j'étreins le feu contre moi avec des grouillements de soleils et des spasmes lumineux. j'écarquille les couleurs comme les doigts d'un arc-en ciel pour te trouver entre  les schistes dépenaillés d'un peu de café. la lune ne vole pas. elle plafonne comme une ancre dans un tas de corail, furieuse de voyage et attachée de restes.  la lune assise en rond dans ma bouche étonnée, toute baignée et propre après un baiser.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article