Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

bruit d'âge

Xylophone météo. j'écoute. La flotte tape contre les lames et moi je résonne

Sensation de m’effriter puisque le font toutes les douleurs. Rien de ce qui bruisse ne semble jamais pouvoir  tenir. c'est fragile le son de l'eau.. un échafaudage s'écroule, ces mots presque murs qui gîtaient dans ma langue.

Xylophone peau de bois remisé sous la pluie. J’ai trempé et toutes ces fibres enfles

L’humide la flaque l’embrouille des bruits dans les cordeaux de dents et de salive

faut-il ne plus écrire : douleur- le monde en a assez et c'est bien vrai

  je picole de la goutte de ciel . c'est mon pique-nique de nuages

je fractionne les gouilles chacun sa part de tarte et de miel

Et puis bouffer ou boire  qu’importe

C'est le bruit, le vacarme rouge qui compte

Le xylophone en cet instant d'orage

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article