Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

quelques mots sur le monde

infiltration à corps, quelques mots dans mes fissures

le reste c'est au mur et ses lamentations intimes. comme des graines qui devraient soudain pousser au coeur de Dieu. et alors quel imbroglio que le ciel, quelle enchevêtrée de ronces, de mains tordues, de suppliques inutiles. Dieu bat la campagne avec sa semaison de faux et de volées.

infiltration à corps, quelques mots dans mes fissures

le reste c'est au mur et ses urnes silencieuses. des gens marchent, oblitèrent leur nom d'empreintes de révolte. on plante dans le goudron un pas après l'autre les chemins de liberté. et ce bruit des âmes en semelles de clous, fracassée de chaînes et de licous. les élus dansent pieds nus sur leurs tapis voleurs

 

infiltration à corps, quelques mots dans mes fissures

le reste c'est au mur et ses veines de lierre. la peau est un arpent de vrilles dans lequel s'agrippent des chats et des oiseaux. et tous ces bruits petits de chasse et de peur où se promène la mort en habit décousu. plante compagne, l'ortie de vivre dans mes migrations solitaires


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article