Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

Québec/répression

les médias vous ignorent. nulle part , un retour de votre situation. l'indifférence est de mise. le Québec une anecdote, et sans suite. j'écoute je regarde je lis: votre révolution d'érable n'est qu'un conflit d'étudiants capricieux au pire , teigneux au mieux. votre aventure n'est décidément pas  assez "people" pour nous intéresser.  et je le dis avec le sentiment que les choses essentielles, philosophiquement et humainement  importantes, les vrais débats d'idées sont occultés par choix et fascisme larvé.  les médias vraiment forment le seul et l'unique pouvoir de ce début de siècle

 

 

 

 

Le chef de cabinet du maire Labeaume, Louis Côté, a poussé un citoyen qui, à son tour, a poussé dans le dos le conseiller municipal Steeve Verret, qui est tombé. Le citoyen en question, un professeur en littérature du Cegep de Sainte-Foy, a été arrêté pour voies de fait. Il a raconté mercredi sa version des faits.

Claude Boutin, directrice des communications au Cégep de Sainte-Foy. Claude Boutin, directrice des communications au Cégep de Sainte-Foy.
 

Au Cégep de Sainte-Foy, où enseigne celui qui a été arrêté à l'hôtel de ville, on trouve regrettable le dénouement de l'incident de mardi. On ne jette cependant pas le blâme sur quelqu'un en particulier.

« Tout ce qu'on voit en ce moment, c'est ce qu'on a pu constater sur le vidéo [...] Je ne vois pas ça d'un côté ou de l'autre pour l'instant. On n'est pas heureux de ça, voir un de nos employés se faire menotter à la télévision. C'est regrettable », a commenté Claude Blouin, la directrice des communications au Cégep de Sainte-Foy »

 

 

Manifestation du 22 juin 

De leur côté, les quatre principales associations étudiantes déplorent le nouveau règlement adopté par la Ville de Québec qui interdit d'être présent à un attroupement sur le domaine public entre 23 h et 5 h.

Selon elles, ce nouveau règlement risque d'enflammer le débat et d'entraîner une plus grande mobilisation étudiante lors de la manifestation du 22 juin qui doit se tenir à Québec.

« Ça ne règle absolument pas le problème, il y a un regain de mobilisation, donc évidemment, il se peut bien que le 22, finalement, le maire Labeaume ait moussé la participation », a affirmé la porte-parole de la Coalition large de l'association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE), Jeanne Reynolds.

Des représentants de 3 des 4 associations étudiantes seront à Québec lors de la manifestation du 22 juin. Selon Jeanne Reynolds, il se pourrait que ce soit la plus importante manifestation depuis le début du conflit, la veille de la Fête nationale.


 

reste à espérer ici que cette manifestation ne devienne pas le lieu de nombre de délits contre la liberté

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article