Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poematique expiraTOIre

rêve

la nuit comme vous j'ai chassé des troupeaux de lumières, des beuglements de chouettes effraies sous les paupières. -c'est fou comme le songe crie et cherche son chemin vers le jour-. comme vous, j'ai écarté voile sur voile les sous-bois, les plis tectoniques de l'abandon- mourir comme ça par hasard dans une autre histoire, ne serait-ce pas le rêve du conteur?

j'ai posé ma tête rasée sur la mousse, le maigre désir, j'ai chaussé des sangsues. toute la nuit j'ai feinté pour tenter ne jamais revenir. mais comme vous, j'ai dû rentrer les mains étonnées dans le jour et me voilà

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article