Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

toujours des mots, les mêmes, -comme de la fleur de sel-, qui remontent de chaque flot. des agrippements de territoire, mon intérieur jardiné.

toujours les mêmes trafics d'idées mauves, les mêmes bornes sismiques qui marquent mes frontières. ces écueils au carré.

revenants ou apparitions épidermiques.

les mots font des éruptions sur la peau. chacun son îlot de nerfs.

dire semble agiter un ensemble tissé, des trames d'orage, des lisières fiévreuses. je pustule à vif. 

dans le creuset, c'est encore des espaces ravagés des ratures force. une terre lépreuse avec là et là maintenant des trouées blanches comme des lessives. 

viendra un jour où on me définira des trois ou quatre mots, -ceux qui resteront  stalagmites durs à l'érosion- parmi eux ce toi qui n'était qu'une concrétion de désir.

Partager cette page

Repost0

Zig Zag Zoug

  • : Le blog de annaj
  • : poematique expiraTOIre les textes de ce blog appartiennent à son auteure et ne sont donc pas libres de droit.
  • Contact

Profil

  • annaj
  • 56 ans entre polars et poésie agenda poétique jeté sur l'aube

brèves du jour

tirer la couverture  c'est  faire de soi un cas nappé/ 11 déc.

 

pourquoi la crème des hommes, compte-t-elle si souvent pour beurre/ 3 déc

 

aucune peau ne se retourne pour des jours moins élimés/ 2 déc-

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rechercher

passé futur

 

AnnaJouy

poésie

Ciseaux à puits / Polder137

Au crible de la folie / Editions Atlantique

 Ces missiles d'allégresse / Editions Atlantique

La mort est plus futée qu'une souris / en duo avec Alain Simon/ Ed. le pas de la Colombe

 

textes de chansons

Polars

La morte du lac de Pérolles

les Fribourgeois meurent-ils...

le Grand Codourey

Téléphones et sonnettes

 

en attente d'édition:

plusieurs recueils  de poèmes

nouvelles

Qui fait quoi au portique de la solitude

enfin te voilà que l'on se quitte

roman

strasbourg verticale

Archives